2016-09-24 Javascript et traitement de données

Un des candidats a une forte préférence pour le Javascript et son premier réflexe est d’utiliser ce langage très utilisé pour tout ce qui est graphique. Comme éditeur, il utilise Atom que je m’empresse d’essayer à mon tour. Il traite les données en JSON car ce format est le plus adéquat pour ce langage. Le site learnjsdata guide les programmeurs vers l’utilisation du javascript pour traiter les données. Il existe des librairies qui implémentent les dataframe comme jsdataframe. Le navigateur execute le javascript excepté si un serveur est requis. Dans ce cas, la solution est d’utiliser un plugin Chrome : Web Server for Chrome. Chrome reste le navigateur préféré des dévelopeurs. Autre option http-static.

Côté graph, d3.js reste un standard mais un peu ardu au premier abord. Il faut regarder du côté de c3.js ou plus simple encore morris.js. Une dernière astuce, pour des graphes plus élaborés, presque des peintures, il faut se tourner vers InkScape et exporter son dessin en SVG. A partir de là, on peut le retravailler avec d3.js. dc.js a l’air assez doué pour lier les graphes entre eux et les faire interagir.